le mental

Le mental : comment il fonctionne, comment le calmer et pour quoi faire ?

En cette période particulière de confinement, nous avons tous tendance à être enclin à la réflexion. Cela vient du fait que nous n’avons jamais été préparés à vivre isolés. De fait, nous ne sortons plus, ne voyons ni nos amis, ni notre famille, ni même nos collègues de travail. Plus de distractions extérieures. Juste des sorties rapides pour faire nos courses, la peur au ventre. Alors forcément, nous avons tendance à ruminer tout ça dans nos têtes, et pour le mental, ceci est un terrain très fertile. Mais ce repli sur soi peut être également salvateur. Il va nous permettre de faire le bilan et de nous poser les questions fondamentales. Toutefois, pour y parvenir, nous allons apprendre comment calmer notre mental, tout en restant bienveillant à notre égard.

Appréhender le fonctionnement de notre mental 

Comme je le disais, cette situation nous met dans une forme d’introspection. Nous ne pouvions pas être apprêtés. Aussi, nous nous retrouvons face à nos pensées. Au programme : angoisse et anxiété. Elles peuvent être à propos de notre personne, de notre travail, de l’incertitude de l’avenir, etc. Donc toutes ses idées, toutes ses interrogations, ses inquiétudes pèsent très lourd, énergétiquement parlant, et sont parfois difficiles à gérer.

Calmer le mental, apprendre à se détendre, ça veut dire lâcher prise face aux tourbillons de pensées. Cela permet de vous reconnecter à votre guidance, d’être beaucoup plus ancré dans l’instant présent. Vous allez aussi pouvoir vivre la situation actuelle du mieux possible, sans être parasité par le mental, qui est la partie incarnée de votre ego

Comprendre d’où viennent les pensées du mental

Le mental, c’est un ensemble de pensées qui se sont accumulées et amalgamées depuis votre naissance. L’ego communique avec vous à travers les pensées et les émotions qu’il génère. Il essaye de diriger votre vie. Il adopte des jugements à votre place, il analyse et impose sa vision du monde pour être sûr et certain que nous prenions les meilleures décisions et surtout que nous agissions de la façon qui lui convient selon lui.

Pourquoi en est-il ainsi ? Le mental agit par peur, pour se protéger, pour être aimé, pour combler tous les besoins qui sont ceux de l’ego. Ce sont les nécessités d’acceptation, de reconnaissance, d’être écouté, d’être compris, d’être mis en avant.

 Ce qui est donc important à appréhender, c’est que vos pensées que vous avez de manière quotidienne (des études nous montrent que nous générons entre cinquante et soixante-dix mille pensées par jour) représentent 80 à 90 % de celles que vous avez eues la veille et pour beaucoup d’entre elles, ce sont des pensées plutôt négatives, voire anxiogènes.

S’agripper comme une petite sangsue

J’aime bien comparer le mental à une petite sangsue. Il va se cramponner à un sujet et essayer d’en tirer le plus de pensées possible. Autrement dit, il trouvera toujours un os à rogner dans votre tête, afin de justifier son utilité.

Il va s’agripper sur certains thèmes, les analyser, les triturer, les ronger pour tenter de vous rassurer. C’est énergétiquement fatigant. Cette production de pensées crée un brouillard, un brouhaha autour de vous et vous empêche d’entendre votre âme. Cela crée parfois de la confusion en vous et l’on finit par s’identifier aux pensées qui tournent en boucle.

Tout ce bruit vous empêche d’écouter la petite voix de l’intuition. Il vous prive de la magie du moment présent. Il vous masque les informations qui viennent d’un autre canal, celui de la guidance intérieure.

Repérer les ressources du mental

Le mental va généralement puiser ses ressources dans les expériences vécues. Il se sert du passé que vous avez vécu pour projeter un futur prévisible.

Quand il s’agit du passé, il va pendre un souvenir qui vous a fait singulièrement souffrir, ou au contraire, une belle aventure que vous avez vécue et il l’utilisera comme support pour créer des pensées perpétuelles ou rejouer l’événement.

Quand il s’agit du futur, qui est une grande page blanche, le mental a carte blanche pour laisser libre cours à ses peurs, à ses questionnements et ses projections. Avec ces mécanismes-là, on est déjà en train de vibrer un futur tout tracé, de créer un futur basé sur les informations que l’on a reçues jusqu’à présent. Il est donc important de veiller à observer les pensées que nous générons au quotidien.

Enfin, le mental utilisera également des sujets extérieurs pour générer des pensées. Par exemple, il se servira d’une personne que vous connaissez pour essayer de la comprendre, d’analyser son comportement voire de la juger. Cela peut aussi être un sujet d’actualité ou de société sur lequel vous passez beaucoup de temps à réfléchir.

Voir aussi : Apprendre à méditer en 5 étapes pour calmer le mental

mental ou intuition

Vivre l’instant présent et lâcher-prise pour calmer le mental

Essayez toujours d’être vigilant avec vos pensées et vos visualisations. Observez avec attention et bienveillance celles qui sont les plus récurrentes. Ce sont les sujets de prédilection du mental. Là où il y a trop de pensées et où vous sentez que votre mental fait de la résistance, tentez de lâcher-prise. Le mental n’aime pas cela, car cet état de quiétude du moment et de paix intérieure l’empêche d’avoir de l’emprise sur votre comportement.

C’est la raison pour laquelle cette période de confinement nous permet d’expérimenter cette connexion à soi qui peut être parfois assez difficile à appréhender. Parce qu’il n’est pas aisé de calmer l’esprit avec un mental omniprésent et omnipotent

Manifester l’expression naturelle de qui nous sommes

Le mental peut devenir un grand frein s’il essaye de nous dévier de ce que nous avons vraiment envie de fonder, de manifester l’expression naturelle de qui nous sommes. Mais quand nous arrivons à lâcher prise, c’est l’harmonisation intérieure. C’est ce moment où nous sommes bien avec nous-mêmes et avec ce que nous faisons. Ce que nous pensons et ce que nous créons est alors aligné sur notre âme, sur l’Esprit avec un grand « E », ce grand tout, avec le divin qui s’écoule à travers nous. 

Comprendre les effets du lâcher-prise sur le mental 

Que se passe-t-il quand nous sommes dans une posture d’accueil ? Tous les messages de l’au-delà sont réceptionnés beaucoup plus facilement, plus intuitivement. Nous obtenons la guidance pour savoir ce qui est aligné pour nous, ce qui est juste dans notre vie de tous les jours. Nous passons d’un fonctionnement de réflexion-conclusion à un alignement et un passage à l’action

C’est une énergie qui est complètement différente. Nous sommes beaucoup moins pollués et nous recueillons la meilleure information dans l’instant présent. Toutes les ressources dont nous avons besoin sur un plan général sont accessibles. Nous sommes donc connectés à nos intuitions, et communiquons beaucoup plus facilement avec nos guides, nos anges, nos amis décédés dans l’au-delà, etc. Nous sommes dans une posture d’ouverture générale

ressenti vibratoire

Calmer le mental et le mettre à son service 

Le mental est un assistant, un planificateur et organisateur. En tant que tel, il est très utile. Si vous avez eu de votre guidance, l’intuition d’écrire un livre, par exemple. Avec les messages d’inspirations, l’énergie et la volonté, votre mental peut vous aider à le mettre en œuvre. Il peut structurer vos pensées en rapport avec le livre, analyser et corriger vos textes, élaborer vos chapitres, etc. Le souci, c’est que l’assistant a profité de nos faiblesses pour occuper le rôle d’un dictateur qui ne lui est pas attribué.

Trouver l’équilibre entre le mental et l’énergie vitale, permet le mettre au service du corps et de l’Esprit.

Le mental doit reprendre sa place qui lui était assignée à notre naissance. Avoir une vie alignée et fluide passe par un équilibre entre le mental qui organise et votre énergie vitale qui elle, passe à l’action. Ces deux éléments sont au service du corps et de l’Esprit qui vous traverse et vous guide en permanence. 

Apaiser le mental

Maintenant, vous allez sans doute vous poser la question : de quelle manière agir pour calmer son mental et pour nous recentrer ? Comment faisons-nous pour être dans cette relaxation, alors que nous avons ces pensées qui nous assaillent en permanence ?

Pour apaiser le mental et lutter contre le stress, la première chose que vous pouvez faire, c’est déjà d’observer vos pensées. Quand celles-ci se font trop répétitives et trop lourdes, vous les contemplez comme des petits nuages qui passent. En prendre conscience et respirer profondément, évacue le stress et favorise la relaxation

L’appliquer dans votre quotidien

Pour appliquer cela dans votre quotidien, vous pouvez vous servir des bienfaits de la méditation de pleine conscience sans pour autant en adopter la posture. Cela peut être dans une activité, comme lorsque vous vous brossez les dents. Ou que vous faites à manger, que vous dessinez, ou lors de vos séances de sports, etc. Il suffit alors de vous concentrer et de laisser passer les pensées sans vous y agripper.  

Lorsque votre mental s’accroche sur un sujet quelconque, sur une idée, sur une émotion, vous allez inspirer et expirer avec bienveillance, vous relaxer, retrouver le calme, lâcher prise. Vous constatez alors que votre mental va stopper de lui-même. Apprendre à calmer le mental n’est pas si difficile que ça en a l’air. Ce qui est plus compliqué, c’est de prendre conscience de sa présence.

Rester sur ses gardes

Bien entendu, cela demande un effort intérieur intense, de la vigilance, et de rester focalisé. Cela vous permet de conscientiser et d’observer vos pensées. Mais cela est aussi très agréable, car, quand vous allez le maîtriser, vous allez simplement revenir à l’instant présent. Cela permet de se recentrer. Au lieu d’être dans la réflexion permanente en rapport à demain ou de ce que vous avez mal fait hier, vous êtes dans cet espace de calme mental. Vous ressentez alors une belle énergie qui vous traverse en étant dans la pleine conscience.

Quand vous êtes dans cette énergie, cela vous donne cette possibilité d’être à l’écoute. Celles de vos intuitions, de vos pensées positives. Mais aussi de profiter de moments simples, ou vous pouvez prendre le temps pour être au diapason de la nature. C’est dans cet espace d‘ouverture que vous pourrez avoir de soudaines envies comme celle d’appeler un ami, de faire un gâteau, de lire un livre, etc. 

En résumé

J’ai bien conscience de la difficulté de lâcher prise. Moi-même, qui suis souvent dans l’intellect et le cérébral, je n’y parviens pas toujours. Mais, si vous faites régulièrement ces efforts, et que vous maîtrisez ces techniques de relaxation, vous allez y accéder plus facilement et plus fréquemment. C’est un entraînement comme pour un sportif. En revanche, lâcher prise ne veut pas dire que nous ne devons plus penser. Il existe un mode de fonctionnement où la pensée du mental est à sa véritable place : c’est-à-dire au service de l’Être

Quand nous parvenons à maîtriser cela, nous retrouvons notre calme, nos sensations, nous sommes plus ouverts, en paix avec nous-mêmes. Nous sommes connectés au meilleur de qui nous sommes.

Voici quelques autres idées pour calmer votre mental.

Je vous invite à partager vos réflexions par rapport à votre mental et à ce que vous faites pour vous en déconnecter. 

Vous pouvez également me retrouver sur ma chaîne YouTube pour visionner mes vidéos.

Quant à moi, je vous souhaite le meilleur, d’arriver à calmer votre mental, et de croire en vous. Le monde a cruellement besoin de personnes qui croient en elles, qui croient en leurs projets et leurs rêves

Je vous dis à très bientôt dans un prochain article ou pour une prochaine vidéo. Prenez bien soin de vous. 

Avec un torrent de lumière,

Jenna

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.